Stages et ateliers d'écriture

Avril 2015

ACTUALITES

Provence

Ateliers d'écriture en Provence

Limousin-Auvergne

Marlanges - Creuse - Limousin

A Clermont-Ferrand

Deux ateliers d’écriture spontanée ont eu lieu à l’Université Blaise Pascal les 23 et 25 février, à la demande de l’association étudiante Néon et à la suite d’un atelier qui, en octobre, avait suscité un vif enthousiasme. Vingt-trois étudiants, issus de disciplines et de pays divers, ont pu plonger à la source de leur créativité. Une découverte marquante et un temps de partage dense, comme ils en ont témoigné :

Lundi 23 février 2015
Je continue à apprendre que les mots me permettent de m’exprimer, de mettre en place mes couleurs et mes idées. Grâce à cet atelier je me souviens de ce qui sommeille en moi et je vous remercie pour cela.
Pauline
Atelier d'écriture à Clermont-Ferrand
J’ai l’habitude d’écrire chez moi toute seule depuis que je suis toute petite et j’avoue avoir appréhendé l’atelier car j’avais peur de ne pas réussir à écrire quoi que ce soit entourée d’autres personnes. Mais on m’avait dit du bien de cette expérience alors j’ai voulu la vivre. Effectivement elle fut magnifique par le partage. Je suis touchée par le pouvoir des mots des autres et cet atelier n’a fait que finir de me persuader qu’il n’y a rien de plus beau et de plus vrai que l’écriture, car on l’a tous au fond de soi.
Elise
Je ne pensais pas que des textes très vagues ou même des accents donneraient envie de pleurer à mes bons vieux yeux. Frappée de reconnaître les préoccupations des autres.
Relativiser.
Positiver.
Elsa
C’est une sacrée sensation que de sentir son cœur battre dans sa poitrine, pas parce qu’on a peur, mais au contraire en étant apaisée. J’ai vu des images défiler, des scènes incroyables. Je n’étais plus sur Terre mais dans une bulle saine et paisible. J’ai balayé mon intérieur et j’ai mis sur papier mes sensations. Me voilà légère, comme prête à m’endormir sereinement. Je sais maintenant que je peux prendre conscience de ce que je suis : je ne suis pas qu’une surface, un corps, je suis un esprit pensant. Merci pour cette expérience.
Camille
Mercredi 25 février 2015
Partager des écrits, des doutes, des craintes mais aussi du bonheur permet d’apprendre à connaître une petite part de l’autre, et on voit ainsi qu’il n’est pas si différent de nous. C’est un atelier qui permet de se libérer, d’attiser la curiosité et l’envie d’écouter les autres, ce qu’on ne prend pas forcément le temps de faire à l’extérieur et au quotidien ! De plus, on se remet en question et on fait la paix avec soi-même en écrivant.
Colette
C’était beau, paisible, fou, drôle, enragé, incroyable, émouvant…
Bref, ce n’était pas que des mots : c’était nous. Merci pour cette rencontre.
Clotilde A
Atelier d'écriture à Clermont-Ferrand
Depuis lundi cela m’a apporté un relâchement et une grande remise en avant. Aujourd’hui, il y a eu énormément de sincérité, de franchise. Maintenant j’ai la sensation d’avoir un aspect mental extrêmement puissant, cela fait énormément de bien. Je pense que la plus grande peur que nous avons au plus profond de nous-mêmes est de laisser briller la lumière qui est obscurcie par nos propres ténèbres.
Anthony
Quand je suis arrivée, j’ai choisi la place stratégique : pas trop loin de la porte pour pouvoir m’enfuir en courant. Je m’attendais vraiment à être guidée en fait, je m’attendais plus à des jeux en quelque sorte. Mais rien ne s’est passé comme prévu et comme l’organisatrice avait l’œil sur nous je n’ai pas pu m’échapper. Eh bien merci, parce que j’avais besoin de ça. Besoin d’un espace sans limites. Merci. Et merci à la jeune fille en face de moi qui a pleuré et m’a montré que j’étais pas la seule à flipper. Merci à son voisin de lui avoir tendu un mouchoir, merci à celui qui a écrit cette phrase qui m’a touchée, merci à Matthew de nous avoir appris à accueillir l’imprévu, merci à vous tous de m’avoir écoutée déblatérer ma vie, merci pour toute cette humanité et j’arrête là les remerciements avant de me transformer en Marion Cotillard.
Eloïse
Je n’ai pas envie de conclure, non, je n’ai vraiment pas envie de conclure cet atelier, ce moment, ces émotions. Conclure serait mettre un point final, or je pense que cet atelier va être présent en moi pendant un long moment. En tout cas je le souhaite, et je vais le cultiver. Je vais repenser à vos textes, à vos sourires gênés, à vos yeux somme toute fuyants... Et surtout je vais tâcher de cultiver cette émotion qui est née en moi. Je me sens sensible, je me sens vivante, et je ne suis pas la seule, n’est-ce pas… ? Je sens qu’une fenêtre vient de s’ouvrir.
Alors je n’ai rien d’autre à dire que Merci. Merci à Seva, Colette, Thibaut, Gabriel, Eloïse, Anthony, Caroline, Jéhan, Damien, Lucie, Clotilde, Alia, Lucie, Matthew et Colette. Merci.
Emilie

A Mérinchal

Le séjour d’hiver « Ecriture et ressourcement » a accueilli une douzaine de participants, dans une ambiance paisible et joyeuse. Voici deux témoignages livrés en fin de séjour :
A quoi peut bien servir le mot s’il n’y a pas d’alter ego pour recevoir ma parole ? A quoi bon le mot s’il est jeté en pâture sans personne qui ne soit là, mains ouvertes pour cueillir, recueillir, accueillir le message ? Le mot libère, le mot, outil de la pensée qui anime mon cœur. Mais que sera le mot si l’autre est indisponible pour écouter ? Ce sera lettre morte… Le mot se partage, se donne, se transmet ; le mot c’est la note sur la portée, un petit rien qui fait le tout, qui donne le la, là, tout de suite et maintenant, ensemble dans une juste harmonie. Le mot est couleur de la palette, j’écris, je lis, je suis peintre, maître d’œuvre du tableau que vous m’avez inspiré ; le mot se laisse contempler ; trouver le mot juste, celui qui saura traduire l’élan de vie qui m’anime.
Il est des mots plus hauts que d’autres, des gros mots et des mots doux, il y a ceux qui veulent avoir le dernier mot ; l’affaire est complexe ! A chacun de trouver son mot vrai ; pour moi, ce sera : MERCI.
Gaëlle
Stage d'écriture à Marlanges - Creuse - Limousin
Ce que je retiens, ce que j’emmène dans mon sac à dos et surtout dans mon cœur :
Une nouvelle étape vers autre chose profond de sens.
Des rencontres humaines riches en valeurs et en diversité.
Une découverte du bienfait du silence en communion !
Le mot présence entre dans mon dictionnaire personnel.
Un nouveau réglage curseur entre être et paraître !
Un moyen de calmer ma tempête cérébrale (silence + centrage sur le cœur).
J’observe que la non consommation d’alcool ne m’a pas dérangé.
Aux Soleils, l’accueil et la qualité sont au rendez-vous.
Je reviendrai !
Merci à tous et à chacun pour votre contribution à une des étapes de mon cheminement !!!
Max

Québec

Akulivik

A Akulivik

Alia a passé en mars une quinzaine de jours dans le Grand-Nord du Québec, à Akulivik, dans le cadre d’un projet « Scolarité, créativité et confiance en soi ». Nous vous communiquerons le compte rendu de cette riche expérience dans les Actualités du mois de mai.
Scolarité, créativité et confiance en soi à Akulivik
Pour tous les ateliers et les stages d'écriture spontanée. . . . . . .

Consultez le Calendrier
LES ATELIERS SE DÉPLACENT
Vous souhaitez qu'un Atelier d'écriture spontanée soit organisé dans votre ville ou votre région, contactez-nous au 06 78 58 06 91